Initiative Amis des bébés

L’IAB au Canada

Au Canada, l’IHAB est plutôt appelée IAB, Initiative Amis des bébés, en vue de refléter le continuum de soins et services de notre système de santé. Les établissements de santé publics, tels les hôpitaux, les centres de naissances et les services de santé communautaire offrant des services pré et postnatals sont éligibles à l’évaluation IAB menant à la reconnaissance Amis des bébés au Canada. 

Le CCA adapte les normes internationales de l’OMS/UNICEF au contexte canadien. Les documents liés à l’implantation de l’IAB au Canada sont disponibles sur le site web du CCA. Comme l’IAB est un programme d’évaluation continue de la qualité, les indicateurs sont révisés régulièrement pour intégrer les changements au niveau international et national ou lorsqu’un besoin de clarification se fait sentir.

Référence : OMS/UNICEF (2018). Orientations de mise en œuvre. Protection, promotion et soutien de l’allaitement dans les services de maternité et de soins aux nouveau-nés : révision de l’Initiative Hôpitaux Amis des Bébés. Genève : OMS.

Indicateurs d’implantation IAB au Canada

Coûts et procédure pour l’IAB

Résumé de la procédure IAB

Comment devenir évaluatrice

En apprendre davantage

L’Initiative des Hôpitaux Amis des Bébés (IHAB) au niveau international

L’OMS et l’UNICEF ont lancé l’IHAB en 1991, pour encourager les établissements qui offraient des soins en santé maternelle et infantile à implanter les Dix conditions pour le succès de l’allaitement (Dix conditions). Ces conditions, développées en 1989 par l’OMS et l’UNICEF, regroupent un ensemble de politiques et de procédures visant le soutien de l’allaitement. 

Les établissements de santé qui se conforment aux Dix conditions , incluant le respect du Code international de commercialisation des substituts du lait maternel (le Code) de même que les résolutions subséquentes de l’Assemblée mondiale de la santé (AMS) s’y rattachant, peuvent être reconnus « Amis des bébés ».

Depuis 2015, un indicateur international du pourcentage de naissances dans des établissements reconnus Amis des bébés fait partie d’un cadre de monitoring international de la santé mère/enfant (Global Monitoring Framework for Maternal, Infant and Young Child Nutrition) et est partagé lors de l’Assemblée mondiale de la santé (AMS). Presque tous les pays ont implanté une partie ou la totalité de l’IHAB à un certain moment mais en fait, à ce jour, l’IHAB est peu répandue dans les états membres. L’OMS et l’UNICEF ont publié des nouvelles lignes directrices en 2018 dans l’espoir de renouveler l’initiative; le Code fait maintenant partie de la première condition.

Stratégie mondiale

Déclaration d’Innocenti

 

OMS-UNICEF Guide d’implantation IHAB-2018 et annexes

Guide d’implantation

Annexes

Code international

Qu’est-ce que le Code

Le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel de l’OMS (le Code), approuvé par les États membres de l’Assemblée mondiale de la santé (à l’exception des États-Unis) a été approuvé en 1981 et vise à protéger l’allaitement en assurant la commercialisation éthique des substituts du lait maternel par l’industrie.

Le Code comprend ces dix dispositions importantes:

  • Aucune publicité au public des produits couverts par le Code.
  • Aucun échantillon gratuit donné aux mères.
  • Pas de promotion des produits visés par le Code dans les établissements de santé, y compris la distribution de fournitures gratuites ou à faible coût.
  • Aucun représentant de compagnie de substituts de lait maternel pour conseiller les mères.
  • Aucun cadeau ni échantillon donné aux professionnels de la santé.
  • Pas de mots ou d’images idéalisant l’alimentation par formules commerciales de lait, y compris des images de nourrissons sur les étiquettes des produits.
  • Les informations destinées aux professionnels de la santé doivent être scientifiques et factuelles.
  • Toutes les informations sur l’utilisation de substituts du lait maternel, y compris les étiquettes, doivent expliquer les avantages de l’allaitement en plus d’indiquer tous les coûts et les risques associés à l’alimentation à l’aide de substituts.
  • Les produits inappropriés tel que le lait concentré sucré, ne doivent pas être promus pour les bébés.
  • Les produits doivent être de haute qualité et prendre en compte les conditions climatiques et de stockage du pays où ils sont utilisés.

Le Code